Une horloge

Comme tous les samedis, ils montent dans le clocher de l’église pour remonter les contrepoids qui permettent à l’horloge du village de fonctionner et de sonner !
Aujourd’hui je les accompagne, c’est vrai que monter sans lumière un tout petit escalier en colimaçon c’est plutôt insolite. Quelques tours plus tard je suis sur la plate-forme qui contient le mécanisme avec tous les engrenages. L’assemblage de l’horloge des contrepoids de la tringlerie qui permet d’actionner les aiguilles, est vraiment astucieux. Les canailles me font tourner la première roue qui permet de remonter le premier contrepoids qui est lui sans poulie, donc plus dur… Ensuite je monte d’un cran dans l’église pour finir tout en haut du cloché, juste à côté de la cloche, la vue est vraiment agréable, seul ombre au tableau, les nombreuses carcasses de pigeons qui témoignent des pigeons qui on ne sait pas comment viennent s’emprisonner dans le clocher.
SAMSUNG