Vacances Pyrénéennes

Petites vacances dans les Pyrénées.
Le trajet
Nous allons, toute la famille, passer quelques jours dans les Pyrénées. Pour ma part cela fait quelques temps que je n’y suis pas allé et je sais d’avance que je vais bénéficier de quelques réjouissances.
Nous programmons de partir tôt, le trajet étant vraiment long. Nos bonnes résolutions de partir à trois heure du matin envolées nous serons dans la voiture à six heure du matin. Le trajet est sans encombre et sans pause. Le thermos nouvellement acheté qui m’a coûté un vélo est bien commode et nous donnera du bon café pendant tout notre trajet, tant mieux.
L’arrivée
Nous entrons dans le village, tout est en place. Rien, à part le jeu de chaise musicale sur les commerces, n’a changée. Le remparts sont toujours biens en places.
José nous accueille le chien Bonny avec de nombreux aboiements. Tout le monde est bien contents de se retrouver. Nous posons les affaires, Cécile décide de partir faire les courses de la semaine, de mon côté je propose à Juliette une petite promenade au fort. Nous empruntons le chemin et lors d’un virage je me dis que prendre une tangente serait une bonne chose, et nous partons dans les broussailles. Ça pique les mollets, Juliette râle et nous allons par nos petits détours découvrir sous un rocher posé en flan de falaise. En passant sous le rocher nous découvrons un grotte, incroyable !
PhotosGrotte Photos_GrottesII

Après cela nous regagnons la maison, apéro repas et dodo. C’est d’ailleurs un peu le schéma que nous répéterons pendant les différents soir du séjour.

Jour 2. Dimanche
Le petit déjeuner enfilé, les enfants et Cécile partent au Fort Liberia. De mon côté j’enfile une paire de basket et je vais courir, je projette de faire quinze minutes en direction du camping des mas de Lastbourg, les quinze minutes effectuée,s demi tour et direction le fort, ça grimpe fort et courir dans ces conditions ça n’est pas dans mes habitudes. Je retrouve la famille à quelques dizaines de mètres au dessus du fort. Nous continuons sur le chemin et montons montons dans les airs ! Nous allons de cette façon regagner un chemin qui va nous amener à notre-dame de vie. Une chouette petite église collée sur un flanc. Après une petite discussion avec Guillaume, organisateur de sortie spéléo et aussi enseignant en université, il nous informe qu’il y à quelques cinq millions d’années la Têt qui est la rivière traversant le village, était à la hauteur du notre dame de vie.
C’est étonnant de voir le travail de l’eau et l’érosion que cela engendre.
Après cette belle promenade nous irons dans l’après-midi à Vernet-les-bains à l’office du tourisme rechercher des informations sur les belles promenades à faire. Je voulais que nous fassions le Canigou mais tout le monde est du même avis, ça n’est pas praticable, dommage vraiment dommage c’est à remettre à une prochaine fois. Armé d’une photo du parcours du chemin de crête nous regagnons Villefranche. La nature est splendide tout est en fleur le acacias sont parés de leurs grappes de fleurs blanches, les genets sont resplendissants tout de jaune vêtues, c’est génial. Il y à dans notre famille une bonne dynamique !

Nous irons en couple à une fin de brocante ou seuls deux ou trois exposants sont présents avec bien peu d’objets. Cela nous permettra de découvrir le village d’Espira.

Nous allons ensuite dans le village d’Eus pour jeter un coup d’œil sur les blocs.

EusI

Le petit bar qui détient le topo étant fermé, je suis en mode découverte. Après une chouette promenade entre les blocs nous tombons sur quelques fleurs assez surprenantes des dentaires pennées et une euphorbia petit cyprès

Cardamine heptaphylla
Dentaire Penée ou Cardamine heptaphylla
Euphorbe Petit Cyprès Euphorbia cyparissias
Euphorbe Petit Cyprès
Euphorbia cyparissias

Jour3. Lundi

Aujourd’hui il ne fait pas vraiment beau mais qu’importe nous partons faire une promenade à la cascade des Anglais. Sur le parking nous sommes seuls, juste deux camions de punk à chien sont présents, l’un des deux à une décoration intérieure terrible. Nous ramènerons de cette petite promenade une belle pierre de granit transformé en galet. Elle trône à présent dans le jardin de la campagne. Cette manie de regarder les pierres et de les déplacer. Car prendre des pierres cela ne revient qu’à déplacer des choses quasi éternelles.

Jour 4. Mardi

La météo est dégagée, un chouette régime anticyclonique est établi. Le vent cependant est là, présent et fort. Nous partons de Vernet-les-bains et nous évoluons tranquillement avec nos sacs et Bonny notre chien accompagnateur. La petite fiche en main à chaque intersections nous effectuons une petite vérification de itinéraire. C’est l’occasion d’introduire le concept de la boussole et les enfants sont très réceptifs. Nous croiserons qu’un seul couple pendant notre balade.

Une anémone hépatica:

Anémone Hépatica (Hepatica nobilis)
Anémone Hépatica (Hepatica nobilis)

Pendant la pause méridienne nous prenons le temps de savourer. La température est idéale fraîche mais pas trop, chaude mais pas trop. Aucun bruit autre que celui du vient vient nous troubler. Ce matin en faisant le café je n’étais pas vraiment sur pour les doses et très honnêtement c’était pas bon du tout. Certes le thermos fonctionne parfaitement et conserve bien la chaleur mais le contenant n’était pas à la hauteur. A présent je sais ! Pour ce thermos c’est cinq cuillerées à café et pas une de plus. Nous repartons, enfin je laisse les girls partir en avant histoire de pouvoir continuer encore quelques minutes de la vue et de l’ambiance. Retrouvant les filles nous continuons et quelques centaines de mètres plus loin nous sommes face à un petit gué. Nous profitons de cette eau pour construire un mini barrage et ce qui devait arriver est arrivé. J était gentiment en train de construire petite pierre par petite pierre son barrage et d’un seul coup une énorme pierre est venu plonger juste devant elle. Une vague énorme est venue se déverser sur J qui en une fraction de seconde est passée de l’état sec à celui de mouillé… Sacré papa quel blagueur… J’ai du compenser en donnant mon t-shirt à J afin quelle soit à peu prés sèche. C’est ainsi !

Nous continuerons dans la bonne humeur puis ensuite nous rentrerons gentiment. Sur le retour je trouve une pierre bien lourde que je place dans mon sac sans doute un petit côté masochiste.

Suite à cela nous allons inspecter le site sur lequel j’ai déjà effectué une petite session d’escalade est la grande découverte ! J’entend un bruit de chute de pierre, je cherche pour trouver quelle grosse pierre est tombée. Et la surprise je tombe sur un magnifique reptile vert.

Après quelques discussions je me rends compte que mes camarades des pyrénéen n’en savent pas plus que moi.

Je vais quelques recherche et je vais trouver ce que j’ai vu c’est un timon soit un gros lézard d’environ soixante à soixante dix centimètres. Un gros morceau. Pour ce qui est de la variété après d’après mes recherches c’est soit un

La promenade sur le chemin des crêtes

Ensuite petite virée sur le bord de la nationale ou on voit un gros lezard.
Ou plus exactement un timon lepidus – photo:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Timon_lepidus#/media/File:Timon_lepidus_b.JPG

De retour à la maison j’ai la grosse patate et je décide sur un pile ou face d’aller faire une petite séance de bloc à Eus. La cadre est vraiment magnifique, c’est un endroit incroyable.

Je vais me chauffer dans quelques passages faciles et je me dirige vers une belle dalle à grattons repérée deux jours plus tôt, je finirais ma petite séance dans un bloc côté noir donc très dur, que je ne sortirais pas. Ce site est incroyable et j’ai vraiment envie d’y retourner, il y’a tant d’autres blocs à découvrir.

Jour 5. Mercredi

Au départ C voulait vraiment faire les gorges de Carança et je lui demande si notre camarade canin vient mais elle me dit que c’est déconseillé je dis que ça devrait le faire… J’avais tort.

Carança

Nous partons et arrivons à petit parking payant, je sens le piège à toutou. Nous commençons nous promenade le temps est menaçant, nous sommes dans les gorges c’est sombre on ne peut que suivre le seul chemin que se présente à nous. Nous marchons comme cela pendant un petit moment, l’endroit est incroyable, c’est vraiment impressionnant il y’a une ambiance. Le temps se couvre il ne fait pas très chaud.

Le soir, venant les enfants sont à la maison et je propose à mon camarade canin de faire une sortie course à pied. Il accepte ! J’ai comme programme de faire une sortie d’une heure. Je commence gentiment et je me rend compte que je vais devoir adapter mon parcours, initialement je voulais aller faire un tour vers le spot de grimpe, mais celui-ci emprunte un passage qui longe la route. Avec mon camarade canin à mes côtés c’est ‘no-way’ alors je me décide et retourner sur Villefranche à faire le tour de la gare puis à monter dans la montagne. Je fais quelques arrêts pour mesurer les pulsations cardiaques de mon camarade de course et je finis par arriver dans les hauteurs.

Running#1 Running#2

Jour 6. Jeudi

Aujourd’hui il fait beau, vraiment beau, presque aucun nuage sur les coupes de dix heure et demie nous prenons C et moi la décision de partir faire une promenade, ce sera le chemin des minerais. Nous commençons notre promenade par un départ de Villefranche et nous montons par un doux chemin. Nous passons par une zone boisé ou probablement il y’a quelques centaines d’années coulait une rivière. Nous arrivons ensuite à un plateau qui accueil l’été des vaches. Notre camarade canin est à nos côtés et nous allons à une petite passerelle admirer la vue.

IMG_4491

Nous continuons et arrivons sur sur une bergerie pre-romane, la construction est rustique et incroyablement efficace avec deux arches en pierres taillées, il y fait frais et trouver une construction pareille à cet endroit est surprenant. Ce laisser rêver et penser aux personnes présentes ici il quelques deux milles ans laisse pantois devant tout ce chemin parcouru par l’humanité.

IMG_4476

La promenade continue et nous fait arriver au village de casteilla-de-conflent. Le personnel de la DDE a de l’humour et ce passage piéton est terrible il est dans mes anales. Il faut voir que derrière ce petit muret il y’a trois mètres de vide…

PassagePieton

A la sortie du village nous trouvons une petite couleuvre vipérine qui tout ce qu’il y’a de plus mort,bbble sans doute une victime du passage piéton.

Couleuvre

Nous regagnerons Villefranche après après avoir franchi une belle montée en plein soleil. Nous passerons devant une belle carrière et nous marcherons sur des plaques de marbre rose si typique de la région. Empruntant le chemin du retour nous tombons sur un curieux petit lézard qui sitôt caché se dépêche de regarder dehors pour voir qui vient le troubler.

LezardBilineate LezardBilineateDebout

Jour 7

Le petit Yosemite et la magnifique dalle de granit avec Guillaume
Aujourd’hui c’est le grand jour, j’ai programmé ce moment depuis plusieurs semaines et c’est maintenant. La veille j’ai le soir bien mangé. Cela faisait plusieurs jours que je me couchais sans avoir assez mangé. Pendant les vacances j’ai mangé pas mal de choses que je mange peu d’habitude et revenir sur les fondamentaux m’a fait du bien. Donc c’était un bol avec du riz et des haricots. Ce petit menu m’a bien réussi et mon corps à apprécié cette trêve de malbouffe. Le timing est donné par un coup de téléphone. C’est départ à 8h30 pour aller à quelques kilomètres sur une magnifique dalle de granit. Le site le petit Yosémite rien que ça. Le trajet en voiture effectué nous arrivons face à une barrière que nous passons et quelques centaines de mètres plus loin nous nous garons. Je propose un petit café, nous effectuons le tris du matos et c’est parti pour une promenade d’une petite demie-heure. Nous arrivons sur un petit roc et nous commençons à grimper. Je suis en mode relax car je m’attend à un moment ou un autre à griller des cartouches… Je grimpe vraiment en mode économie avec un cardio qui tourne au ralenti. Nous franchissons ce premier passage puis nous regagnons le départ des voies qui sont sur cette magnifique dalle. Du bas c’est beau la couleur du rocher rend les prises difficiles à touver et la lecture n’est pas évidente. Il faut quelques mouvement pour comprendre que le granit cela adhère et que les placements bellifontains sont faciles. Il n’y a pas de marche de pied, c’est fin c’est un vrai bonheur. Tout est dans le placement il n’y a jamais à forcer, vraiment c’est très cool ! Nous grimperons comme cela deux voies, je n’ai pas vraiment le côte en tête mais on était dans du facile et d’évoluer sur une dalle pareille c’était grandiose.

mms_img132899381 mms_img734638448 mms_img-940662080 mms_img1553996379 20150501_145211 20150501_145218 20150501_145221

Jour 8
C’est déjà le retour, nous sommes tous les quatre conscients d’avoir passé de bonnes vacances. Une semaine c’est court vraiment court. Nous aimerions encore rester et passer du temps dans les montagnes, dans la tranquillité de cette région, ho oui que c’était agréable et bon.