Bidoche – Fabrice Nicolino

Bon ce n’est pas le genre de livre sur lequel on se jette en disant ‘je vais passer un bon moment’ ca c’est sur ce n’est pas le cas. Par contre je m’attendais à être un peu secoué et aussi à apprendre deux ou trois choses, mais je ne m’attendais pas à ce que cela soit si énorme. En fait les bases de cette industrie sont mauvaises, car lorsque l’on tente de faire rimer animaux et rentabilité on tombe directement dans des excès qui présentent quasi immédiatement des problèmes.

Dans ce livre on retrace les grandes étapes, la période après guerre ensuite la généralisation des méthodes de production, les méthodes de productions de céréales, la mise en place de lobby, puis les problèmes de santé publiques.

Donc après la lecture de ce livre on se sent instruit et on a envie d’agir pour que cela cesse.

Changer soi même avant de vouloir changer le monde !

Ma consommation de viande se limite à présent à un repas carné par semaine, c’est tout.20160120_084152