Pic du Canigou

Ce pic du Canigou est le plus haut sommet des Pyrénées, une hauteur ! Un peu moins de trois milles mètres. On ne peut pas vraiment dire que c’est impressionnant mais ici dans les Pyrénées c’est le sommet. On le dit redoutable et très franchement c’est dans cet état d’esprit que je me place avant mon départ.  Ce sommet je l’ai en tête depuis plus de dix ans, la première fois que je suis venu dans cette région en passant devant on me dit « Ça c’est le Canigou, le plus haut sommet des Pyrénées », je le voyais depuis le siège confortable d’une voiture et cela semblait inaccessible. Les années passent et j’ai ce truc en tête, faire ce sommet. Alors il y’a deux ans en Mai je voulais tenter le coup mais la neige empêche toute ascension. Puis cet été je me suis dit, c’est maintenant ne plus hésiter, ne pas écouter les avertissements et m’en tenir à mon feeling. C’est décidé demain j’y vais.

Canigou1

 

La veille je trouve la carte et je regarde l’itinéraire que je vais emprunter et je choisis celui qui me fait passer par le col de jou. La veille je me couche tôt et fixe le départ de la marche pour sept heures du matin. Cela fait un réveil à cinq heures et demie. Le bon petit déjeuner pris je me fais déposer au col et j’entame tranquillement la marche. J’y vais vraiment doucement je sais que la journée va être longue, et cela sera effectivement le cas. Toute la partie « marche d’approche », je croise de nombreuses personnes et c’est presque trop. Entre les « trailers » et les familles je sens que la foule va être présente. Après plusieurs heures de marches je vois le début de ce qui est appelé la cheminée et je vois des personnes partout, au début, au milieu, sur les crêtes du sommet. Je n’ai qu’une envie ne pas trop m’attarder. Après quelques minutes dans du 45°, j’arrive au sommet et c’est vraiment un beau spectacle, un superbe point de vue comme les sommets savent les offrir. Je reste quelques minutes, au milieu de cette petite foule massée sur les quelques mètres carrés du sommet je mange les quelques pâtes qui me restent puis j’entame la redescente qui me prend un temps certain.

Canigou3

En tout cette promenade aura été longue un départ à sept heure et un retour à un peu plus de dix-neuf heures donc une belle balade.

Canigou2Canigou4