Trois jours et une vie – Pierre Lemaître

Ce livre c’est une plongée dans le monde de l’enfance avec ses splendeurs et ses troubles. Cela commence par une description de l’environnement, petite ville du nord de la France avec peux d’activités. Des parents divorcés. Un père absent et sans intérêts, pas de frère ni de sœur, pas d’animaux, juste des voisins. Et puis un évènement va venir annoncer le cataclysme. Ce garçon par sui est narre L’histoire nous allons le suivre pendant trois périodes. La première période celle qui accompagne le drame, la plus longue et la plus intense. Puis un second moment ou il retourne des années plus tard dans son village et ou lors d’une fête il va trousser sa petite camarade, Émilie. Puis la dernière période ou le dénouement s’opère.
Ce qui est quelque peu tragique dans ce livre c’est son réalisme et a quel point la normalité et le comportement des personnes poussent a se comporter d’une bien étrange façon. C’est l’amour d’une mère, des voisins qui accueille le deuil de leur jeune garçon. Des villageois qui ne peuvent imaginer qu’un enfant puisse tuer un autre enfant, des gendarmes que le hasard va pousser à orienter leur recherche vers des adultes et puis un événement climatique qui va venir tout chambouler. Ce livre c’est un chouette polar qui se lit comme pè avale un verre d’eau un jour de canicule, c’est a dire d’un trait.