Château de la Loire à Vélo, Edition 2017

Les châteaux de la Loire, cette année nous allons en direction de Tours.

La veille au soir pendant que madame se désaltère avec nos voisins sur la place, je suis dans les préparatifs. Objectif trouver une boucle à vélo qui passe par certains châteaux, sélectionnés selon des critères tout à fait obscurs.

Le départ se fait tard, trop tard à mon gout nous devions partir dans le début de matinée, mais les sacs prennent plus de temps à se faire et puis madame a décidé de ranger l’appartement, les départs on cela de bien.

Je décide d’emprunter les petites routes pour nous rendre à Tours, mais j’ai l’impression que je suis loin d’être le seul à avoir pris cette option. Résultat nous sommes complètement bloqué dans des bouchons et la chaleur nous cuit.

Nous arrivons en début d’après midi dans une petit ville situé en face d’Amboise, nous sommes à Nazelles Negron. Les vélos sont prêts, je confectionne un système d’attache pour ma petite enceinte et nous prenons le départ pour Chaumont sur Loire.

La route que nous prenons serpente le long de la Loire et nous sommes portés par un petit vent qui avec la bossa nova nous plonge dans un état tout à fait agréable. Arrivé au Château il faut passer le contrôle et la vue d’un tournevis est un problème majeur qu’il faut traiter en cachant mes affaires dans un casier. Je suis plus que rassuré ma sécurité est assurée par du personnel zélé qui sait appliquer les règles avec toute la finesse que la fonction impose. Douce France.

Le château est beau le parc est beau la vue est magnifique, c’est une endroit à vivre. Je comprend pourquoi toutes ces éminences ont pris les bords de Loire comme lieu de villégiature.

Le soleil tombe et nous regagnons Amboise par la piste cyclable qui nous fait emprunter de biens belles côtes. Au passage nous nous arrêtons à un petit concert organisé et nous profitons d’un vert de rosé offert par les organisateurs. Tout cela est fort agréable.

Je cherche ou nous allons allez pouvoir diner en sachant que trouver un restaurant la 13 juillet à 20h passée c’est pas facile, alors il ne faut pas être trop difficile, madame fait la fine bouche mais finalement est contente, je pense que dans deux ans la version sera devenu, « j’ai trouvé un petit restaurant charmant sur les bords de la Loire à quelques pas du centre d’Amboise ».

Le diner prit nous allons avec les Amboisiens sur le pont admirer le feu d’artifice. Ensuite direction le camping la tente et le dodo.

La suite ? Une journée qui commence tranquillement dans le centre d’Amboise et puis la c’est le drame. Pour regagner la ville de Azay le rideau je me trompe de route et je ne sais plus trop ou aller, Madame qui dormait se réveille et immédiatement pense à prendre les choses en main pour que nous puissions nous remettre sur le bon chemin. Enfin c’est ce qui aurait du se passer, un mot de trop de ma part sans doute puis je lui laisse le volant et ensuite je n’aurais de cesse que de l’entendre marmonner. Elle transformera cette petite chose en une montagne, la suite ? Nous dinons, milles reproches plus tard, je prends seul la décision de rentre à Paris, c’est la bonne décision.