La porte – Magda Szabo

Un cadeau fait pendant le période de Noël. Après la lecture un peu longue et hachée de « belle du seigneur », je souhaitais plonger dans un monde de légèreté.

Le roman met en scène les personnages suivants:

La première personne, elle est écrivain, passe son temps sur une machine à écrire. Cette écrivain est d’une famille établie avec de nombreux principes et des nombreuses règles tacites et immuables. Elle vit avec son mari, n’a pas d’enfant.

Le mari, c’est un homme qui a une santé faible, il est très calme et possède un grand détachement, il n’élève pas la voix et semble comme un maitre. C’est comme cela qu’il seras pas la suite nommé par Emerence

Emerence est le personnage central du roman, femme vivant seul dans une loge de gardien.

 

Nous allons au fil des pages découvrir les différentes personnalités, l’histoire de Emerence. Elle pose à notre auteure de nombreuse interrogations. Son mutisme et son bon sens sont déconcertants.

Le roman est sage, posé, sans grande surprise. On passe du temps à observer et il n’y a pas de chose particulière, ce qui apaisant c’est l’atmosphère, cette vie dans la Hongrie de ce milieu de siècle.