Ce qu’il advint du sauvage blanc – François Garde

Alors… Bon tout d’abord ça ressemble à une histoire pour enfants. Ca tombe plutôt bien car je n’ai pas vraiment envie de grandir. On commence l’histoire par le personnage central. Le livre est construit autour de ce personnage central, marin abandonné sur une île proche de l’Australie. L’histoire est sur le début du livre centré sur ce personnage, puis par la suite un second personnage qui est la personne qui va tenter de réhabiliter ce sauvage, va faire son apparition.
Après quelques échanges avec d’autres personnes qui ont lu aussi ce livre, je découvre que je ne partage pas leur vision. Mes amis sont sur centré sur le sauvage et aussi un peu déçus que la fin soit comme cela un peu abrupte, sans vraiment d’épilogue. Moi de mon côté je trouve cette fin très crédible. Surtout ce qui est pour moi vraiment intéressant dans ce livre, ce n’est pas tant le sauvage mais plus la personne qui le découvre. Cette personne est en effet à un tournant de sa vie, pas vraiment de famille, pas vraiment d’objectif, seulement un besoin d’appartenir à une société et surtout un grand besoin de reconnaissance. Alors de voir comment les choses se passent comment elles vont faire que de ce personnage qui devrait être secondaire il devient le personnage principal !
Lire ce livre c’est un peu voyager, c’est redevenir naïf c’est aussi ce laisser aller. Le livre est très accessible et passe très bien avec un cocktail :-)